Météo
 
Sainte-Marie - Le classement... enfin
Après plusieurs années, la commune vient d'obtenir son classement en station touristique. Elle percevra alors des fonds supplémentaires mais doit également répondre à certains critères.
«Ce n’est pas seulement un titre, mais bel et bien l’obligation de tendre vers l’excellence.» En effet, pour Gisèle Vergnon, le maire, l’obtention du classement de la commune en station touristique n’est pas une finalité en soi mais le début d’une nouvelle aventure. «Tout reste à faire pour mériter ce classement que ce soit dans l’accueil des personnes, dans l’identité du village qu’il va falloir renforcer, ou encore la qualité des prestations que nous pouvons proposer.»
Le classement de la commune – le décret a été publié au Journal officiel le 25 février dernier – aura mis plusieurs années à aboutir. Pour l’obtenir, la commune a dû répondre à un certain nombre de critères. Cela passe par un nombre suffisant de chambres, des animations aussi bien culturelles que sportives, des structures d’accueil commerciales mais aussi par la qualité des eaux de baignade… «Nous souhaitons, reprend le maire, développer le tourisme à l’année. Nous avons pour cela au moins deux établissements hôteliers, que ce soit le centre Thalasso ou bien encore les Grenettes qui propose un tourisme d’affaire à l’année.» Concernant les infrastructures, la commune souhaite poursuivre son chemin littoral dont une partie vient d’être refaite. «Il reste encore sept kilomètres à aménager.» L’attention est également portée sur la création de pistes cyclables avec, notamment, une liaison sud entre Rivedoux et Sainte-Marie. Cet été également, les élus souhaitent aménager le spot de surf des Grenettes. «Nous allons renforcer les parcs à vélos, les bancs, les poubelles… faire en sorte que les plages, même si elles doivent rester sauvages, offrent également un certain nombre d’agréments.» L’objectif est aussi de remettre en état, au moins succintement, le blockhaus de la plage de Basse Benaie pour en faire un point panoramique (notre photo). Pour répondre, entre autres, aux obligations en matière d’aménagements sportifs, la commune va rénover le gymnase mais également les deux courts de tennis qui affichent près de 25 ans d’âge au compteur. «La rénovation du gymnase, estimée à 500 000 €, sera réalisée en deux tranches dont la première pourrait commencer cet été.» En dehors de la satisfaction d’avoir enfin obtenu ce classement, la commune va également pouvoir percevoir directement la taxe additionnelle des droits de mutation. «Le montant de cette taxe, explique le maire, n’est pas encore connu mais cela permettra de donner une certaine autonomie au village pour poursuivre nos efforts en ce qui concerne l’accueil des visiteurs mais aussi pour les habitants. Je souhaite véritablement que ce classement soit l’affaire de tous, que tous œuvrent pour l’identité du village.»
 
Immobilier et partenaires