Météo
 
Le Bois-Plage - Hausse modérée de la fiscalité
La garderie et les travaux de voirie représentent une large partie des investissements communaux en 2009.
Les taux d’imposition vont augmenter de 2,5%. Le taux de la taxe d’habitation 2009 est donc de 10,16%, celui de la taxe sur le foncier bâti 11,24%, et la taxe sur le foncier non bâti est fixée à 28,75 %. «Nous avons envisagé trois hypothèses, explique le maire Jean-Pierre Gaillard. Ne pas augmenter la fiscalité, coller à l’inflation, soit une hausse de 2,8 %, ou nous limiter à 2,5%. C’est cette solution médiane que le conseil a choisie, ce qui ne rattrape que partiellement la progression des prix. Mais comme nous savions que le Conseil général allait augmenter ses taux de 5 %, et que notre fiscalité avait déjà augmenté de 2,8% l’an dernier, nous avons choisi la modération. Cette hausse fera entrer dans les caisses communales 27 000 € de plus que si les taux n’avaient pas bougé. Pour la plupart des habitants, cela représentera moins de 10 € supplémentaires sur la feuille d’imposition. Par ailleurs, notre endettement, en baisse, nous a permis de faire un emprunt de 800 000 € dont la première annuité ne tombera qu’en 2010. Les autres emprunts seront alors échus, ce qui nous permettra de retrouver une capacité d’investissement sans pénaliser les habitants au niveau de l’imposition.»

Une révision de la fiscalité

A noter que la commune va lancer une révision de sa fiscalité. «C’est une question d’équité, estime le maire. Il s’agit de procéder à un toilettage de l’assiette des trois taxes, qui n’a pas été révisée depuis trente ans. Bon nombre de résidences ont fait l’objet de travaux d’amélioration ou d’extension qui n’ont pas été pris en compte. La commission communale des impôts directs va revoir le classement de chaque logement par rapport aux logements de référence avec le concours des services fiscaux. Cela ne fera pas exploser les rentrées fiscales de la commune, et il ne s’agit pas non plus de pénaliser les particuliers. Encore une fois, c’est une question d’équité, et d’ailleurs la commission associe des élus et des particuliers qui sont tirés au sort sur une liste établie par les services fiscaux.»
Le budget de fonctionnement se monte à 3 715 381 € (3 197 000 € en 2008). Les investissements représentent 3 519 488 € (4 685 000 € en 2008). «Cette différence tient au fait qu’une partie des travaux de la garderie n’ont pas été payés en 2008 et sont reportés sur le budget de cette année. L’an dernier nous avons dépensé 2 846 128 €, et il y a des restes à réaliser de 884 000 € sur les travaux de voirie et des ateliers municipaux.Cette année, nous avons prévu 472 000 € de travaux de voirie, qui seront la première étape d’un plan quadriennal qui doit être mis au point d’ici la fin de l’année.»
Un des gros morceaux du programme de voirie est constitué par l’aménagement d’un giratoire au carrefour de la route départementale et de la rue du Pas des Bœufs. Les travaux devraient débuter en fin d’année. La commune investit aussi fortement (150 000 €) dans un programme de mise aux normes d’accessibilité des bâtiments communaux, mairie et salles municipales. La voirie aux abords de la salle polyvalente sera refaite, de la route jusqu’à la garderie, dans cette optique d’accessibilité aux handicapés. «Les travaux seront effectués cet hiver. Avec le marché, d’avril à septembre, notre fenêtre de tir est étroite. 70 000 € seront également consacrés à l’isolation thermique et phonique de la mairie, un chantier qui doit débuter à l’automne. Les salles municipales feront également l’objet de travaux d’isolation, pour lesquels une enveloppe de 130 000 € a été prévue. Ces travaux d’isolation se traduiront à terme par des économies d’énergie, commente le maire, ils feront très probablement l’objet de subventions.»
Les trois plages seront équipées de toilettes, pour un total de 35 000 €, et le poste SNSM sera refait pour 30 000 €, le tout devant être achevé pour la saison. La garderie reste un des gros chapitres de dépenses, avec 745 000 € de travaux. La livraison du bâtiment est programmée pour le premier trimestre 2010. 56 211 € ont été engagés dans l’équipement du camping municipal en fourniture d’eau chaude solaire, un chantier subventionné à hauteur de 33 000 € grâce aux concours de l’Ademe, du Département et de la Région.
 
Immobilier et partenaires