Météo
 
Saint-Clément - Une jetée contre l’Atlantique ?
L’état préoccupant de la conche des Baleines, qui recule à chaque tempête, incite les élus à envisager des solutions alternatives pour protéger le traît de côte. Et si l’on reconstruisait la «jetée des anciens» ?
«Nous avons encore perdu cinq mètres lors des tempêtes de novembre. Si ça continue comme ça, la route des Portes sera coupée.» Pour Alain Poirier, premier adjoint à la mairie de Saint-Clément, l’état de la conche des Baleines devient plus que préoccupant. Si une étude de faisabilité a été réalisée en 2010 pour la construction d’un Ecoplage, système permettant de réengraisser la plage et la dune (voir pages 19-20), une alternative est actuellement remise au goût du jour : la reconstruction de la jetée des Baleines, plus connue ici sous le nom de «jetée des anciens». Construite en 1850 pour permettre l’édification au large du phare des Baleineaux, elle se situait au niveau du premier épi de la grande conche, 200 mètres à droite de la pyramide, et atteignait 330 mètres de long. «Elle a permis d’assurer le chargement en pierres des bateaux qui construisaient le phare. Ensuite, elle servit d’abri aux bateaux qui ravitaillaient le gardien du phare», commente Alain Poirier.

Trop de sable !

En 1909, l’éclairage au pétrole fut remplacé par le gaz, si bien que la jetée perdit une partie de sa raison d’être. L’année suivante, soumise à plusieurs fortes tempêtes, la jetée fut très endommagée. La corrélation de ces deux évènements fit qu’on renonça à la réparer, et que ses pierres furent même utilisées pour construire l’épi de Sablanceaux… Livrée aux assauts de l’océan, elle sera finalement totalement détruite, si bien qu’elle n’est plus du tout visible aujourd’hui, sauf à partir de vues du ciel (voir photo ci-dessous) qui permettent d’en distinguer les fondations, en forme de virgule ou de «S». Pendant la guerre, les Allemands l’achèveront définitivement pour éviter qu’elle ne gène leurs lignes de tir…
Or, les anciens se souviennent qu’à l’époque où la jetée existait, l’ensablement de la conche des Baleines était tel qu’on était obligé de retirer du sable ! «C’est si évident qu’à l’époque où elle était debout, le petit train de l’île de Ré passait sur la dune, et ça n’a jamais bougé tant que la jetée a été entretenue. Aujourd’hui, la voie de chemin de fer est sous l’eau», explique Michel Vimont, conseiller municipal à Saint-Clément.  Du coup, imaginant que les mêmes causes produiront les mêmes effets, certains militent pour la reconstruction de cette jetée…

Spécialiste de la dynamique des fluides

Ce n’est pas une nouveauté, puisqu’il y aurait eu, rien qu’entre 1920 et 1950, une dizaine de demandes de reconstruction auprès des services de l’Etat. Une autre, en 1990, parviendra jusqu’à François Mitterrand, sans résultat. La dernière en date, en 2009, doit beaucoup au travail de Michel Vimont, conseiller municipal de Saint-Clément, qui a rédigé un dossier de 80 pages sur la protection de la conche des Baleines. Pour apporter des réponses scientifiques à cette question de l’érosion de la conche, Michel Vimont s’est appuyé sur les compétences de M. Drouin, professeur aux Arts et métiers et spécialiste de la dynamique des fluides. Celui-ci, qui possède une propriété à Saint-Clément, n’a pas hésité à faire plancher ses élèves sur le bien-fondé d’une telle protection, en tenant compte des bancs de sable au large et des différents courants marins.
Le verdict, rendu en 2009, est sans équivoque : la jetée serait une solution viable. «Il y a la présence de bancs de sable très importants au large. En cassant certains courants, la jetée pourrait permettre de ramener ce sable», juge Alain Poirier. Le dossier, très bien ficelé, a été plaidé auprès du ministère de l’Ecologie. Encore une fois sans résultat. «En gros, on nous a dit que l’idée était bonne mais que la tirelire était vide, et qu’il fallait se débrouiller pour trouver les financements», se désespère Michel Vimont.

Carte postale ancienne : La jetée des anciens faisait environ 300 mètres de long et cinq mètres de haut
 
Immobilier et partenaires