Météo
 
Le parc naturel marin, complémentaire au Scot
L’enquête publique sur la création d’un parc naturel marin sur l’estuaire de la Gironde et les pertuis charentais s’est achevée le 22 septembre.
L’enquête publique sur la création de ce parc s’est déroulée du 22 août au 22 septembre. La création d’un parc naturel marin (PNM) a pour but de contribuer à la connaissance du patrimoine marin, à sa protection et au développement durable des activités maritimes, chacun de ces objectifs étant interdépendants... Son périmètre très large s’étendra du nord de la Vendée jusqu’à l’estuaire de la Gironde en incluant les pertuis et les estuaires. Pourquoi un périmètre aussi large ? Il s’agit de préserver une certaine continuité écologique (les espèces se déplaçant) et de prendre en considération la réalité socio-économique du territoire. L’ile de Ré est donc incluse dans ce périmètre.
Concrètement, ce PNM, qui sera géré par 57 membres (services de l’Etat, élus locaux, professionnels de la mer, usagers de loisirs en mer, associations de protection de l’environnement et personnalités qualifiées), aura six objectifs : «améliorer et partager la connaissance scientifique et empirique des milieux marins, des espèces et des usages», «promouvoir et développer les activités de pêche professionnelle (côtière et estuarienne), aquacoles et conchylicoles dans le respect des écosystèmes marins», «promouvoir et développer les activités maritimes portuaires et industrielles ainsi que les activités de loisirs dans le respect des écosystèmes marins», «renforcer le lien mer et terre par le partenariat des acteurs concernés afin de préserver la qualité et la quantité des eaux», «préserver et restaurer les milieux et les fonctionnalités écologiques, dans un équilibre durable entre biodiversité et activités socio-économiques», «diffuser, auprès du plus grand nombre, la passion de la mer et impliquer chacun dans la préservation du milieu maritime et littoral».
Le parc naturel marin peut être une opportunité pour le Scot dans la mesure où celui-ci dispose d’un «volet mer» : le futur schéma de mise en valeur de la mer se trouve en effet au cœur du futur parc naturel marin. Comme le rappelle La lettre du Scot numéro 2, «le plan de gestion du parc et le volet mer du Scot ont des objets similaires à des échelles et donc à des degrés de précision différents. Ils doivent protéger le milieu marin, définir des vocations préférentielles des espaces maritimes et des orientations de valorisation et de développement durable. Aussi, les orientations du Scot concernant la mer pourront se définir dans une logique de complémentarité avec celles du PNM.»
 
Immobilier et partenaires