Météo
 
La Flotte - Après-Xynthia : «Déconstruction» des maisons et protection «anti-submersions»
Dans les deux zones de solidarité de la commune (zones noires suite à Xynthia), 9 maisons au lieu de 10 seront finalement détruites. Ou plus précisément «déconstruites», car c’est le terme administratif requis. L’an dernier, deux maisons sont passées en zone jaune. Problème : les propriétaires avaient préféré accepter l’indemnisation de l’Etat plutôt que d’attendre. Léon Gendre avait bon espoir de pouvoir sauver ces deux maisons. «Je leur avais pourtant dit de ne pas se précipiter», confie la maire de La Flotte. Si l’une des deux sera rasée, l’autre sera conservée par la commune suite à la signature d’une convention avec l’Etat. Le rez-de-chaussée servira de zone de stockage. Quant au premier étage, rien n’est encore déterminé, même si l’école de voile souhaiterait y stocker une partie de son matériel. «Je ne vois pas d’inconvénient à ce que l’école de voile l’occupe, mais rien n’est encore décidé. Chaque chose en son temps», explique Léon Gendre. Quant aux 8 autres maisons en zone de solidarité, situées impasse du Marais , leur démolition a commencé en avril. Elles laisseront place à un vaste espace vert, qui pourrait être à l’avenir végétalisé.
Muret de 80 cm

Par ailleurs, les travaux de construction de la digue de protection face à l’école de voile (par où l’eau s’était engouffrée lors de Xynthia) ont commencé début mai. Cette digue de protection fera 100 mètres de long et environ 80 centimètres de haut. Restait un problème à régler : celui de la descente à bateaux, passage de 8 mètres de large par lequel l’eau peut facilement s’introduire. La solution technique retenue fut celle des bâtardeaux amovibles : en cas de risque météo (forte marée, tempête), ces quatre gros panneaux de 2 mètres de large et 80 cm de haut pourront être montés très rapidement afin d’obstruer le passage. Une porte coulissante avait également été envisagée, mais les bâtardeaux présentaient plus de garanties à long terme. Une fois l’alerte passée, ils seront démontés puis stockés dans celle des deux maisons voisine ayant échappé à la déconstruction.

 
Immobilier et partenaires