Météo
 
Ars-en-Ré - Un plan de gestion environnemental du port bientôt mis en place
Un plan de gestion environnemental du port est en préparation, mais la commune risque d’avoir des soucis à cause des vases de mauvaise qualité et des aires de carénages qui ne sont pas aux normes. En effet, des analyses réalisées sur les vases ont révélé des traces de pollution, avec notamment des résidus de cuivre et quelques traces de plomb. «Après, il suffit qu’on fasse les relevés d’analyse à côté de deux ou trois batteries jetées au fond de l’eau pour que les résultats soient mauvais», explique Jean-Louis Olivier, le maire de la commune. Si ceux-ci étaient «très mauvais», ils sont donc à relativiser. Depuis, de nouvelles analyses ont fourni des taux inférieurs. «Avec une multiplication des sondages, on se rend compte que la situation n’est pas si catastrophique», commente le maire de la commune. Le plan de gestion environnemental du port consiste à mettre en place ce qu’il faut pour caréner en toute quiétude. En effet, dès lors que le port aura été désenvasé, se pose la question de la gestion des vases. «Il faut que les vases soient propres afin que nous puissions les rejeter en mer ou les stocker», explique l’élu arsais. Or, le dragage du port, dont le dernier remonte à 2004, devra être envisagé dans les quatre prochaines années. Restera à déterminer la destination des boues, selon leur qualité : rejet en mer ou stockage sur l’ancienne déchèterie, au bassin de La Prée. «L’étude permettra justement de savoir ce qu’on peut faire de ces boues. Il est peu probable qu’on puisse les rejeter en mer par clapage dans des fosses. Il faudra sûrement les stocker à terre et attendre qu’elles s’égoutent avant de pouvoir éventuellement les réutiliser en défense de côtes.» L’étude est menée par Hydra Environnement qui présentera prochainement le dossier aux services de l’Etat. Rappelons que le dernier désenvasage avait coûté environ 90 000 € à la commune.

 
Immobilier et partenaires