Météo
 
Le homard réintroduit cet été sur l’île !
Quelles mouche avait donc piqué la CdC pour annoncer sur les cartons d’invitation : «En 2013, j’adopte mon homard» ? Lors de la cérémonie des vœux de la CdC, le 11 janvier, Lionel Quillet a maintenu le suspense pendant 45 minutes. «Nous allons réintroduire le homard, une espèce emblématique de l’île de Ré [...] dont les caractéristiques colent bien à l’île : il est territorial, combatif et durable !» Alors qu’il ne reste qu’un pêcheur de homards contre une vingtaine dans les années 70, l’initiative consiste à réintroduire 2 500 homards  en juillet prochain. Il y eut bien une tentative de réintroduction dans les années 70, qui fut un échec : les juvéniles de cinq mois furent relâchés directement en mer, alors qu’il aurait fallu les mettre dans le sable. En juillet prochain, les homards venant d’une écloserie irlandaise vont débarquer sur l’île de Ré. Avec l’assistance de plongeurs professionnels, ils seront mis dans le sable à l’extrême nord de l’île, sur le site des Baleineaux, une pointe interdite à la pêche où ils pourront poursuivre leur croissance en toute quiétude. Le budget prévu pour cette réintroduction est de 10 000 € sur cinq ans. Au-delà de cette réintroduction de cette espèce en voie de disparition sur l’île, il s’agit aussi de sensibiliser les plus jeunes, avec l’édition d’un guide pratique et d’attribuer une carte d’identité à chaque homard trouvé. «Lorsque vous trouvez un homard, vous pourrez lui donner un nom et le suivre sur le site de la CdC.» Et Lionel Quillet de remettre un homard en peluche aux élus présents. «J’en avais un dernier pour Léon Gendre, mais comme il n’est pas venu, il a été préempté», plaisante le président de la CdC.

 
Immobilier et partenaires