Météo
 
L’aménagement de la plage des Grenettes bientôt devant la commission des sites
Début juillet 2012, divers contrôles de l’eau de baignade aux Grenettes avaient révélé une qualité moyenne, voire médiocre. D’où un rappel à l’ordre de la Ddass, qui demandait à la commune de trouver la parade. Aux côtés de 8 communes de l’île de Ré, Sainte-Marie s’est engagée dans une démarche qualité pour accéder à la certification de ses eaux de baignade. Or, en 2007, la Ddass avait déjà souligné la qualité moyenne des eaux de baignade aux Grenettes, insistant sur l’importance d’y construire des sanitaires. Gisèle Vergnon avait alors présenté un projet d’aménagement, intégrant des toilettes, qui avait suscité de nombreuses oppositions, certains l’accusant de vouloir «bétonner» et construire des boutiques. «C’était une rumeur, nous sommes en site classé, il est donc hors de question de créer des commerces», se défendait Gisèle Vergnon fin 2012 (voir JdP n° 48). En revanche, la forte fréquentation des surfeurs et la présence proche de campings «sauvages» rendaient nécessaire la création d’un point douche et de toilettes. Le cabinet d’étude Phytolab a été chargé de plancher sur le sujet, en concertation avec la DREAL pour ne pas perdre de temps, «l’idée étant de présenter le projet le plus tôt possible en commission des sites». L’objectif est aussi de modifier l’arrière-dune : aménagement léger du parking avec création d’une bande végétalisée pour marquer la différence entre l’entrée et la sortie, aménagement de l’accès à la plage avec des planches en bois (les toilettes se trouvant au milieu de ce chemin), création d’un cheminement piéton jusqu’au Pas des Biettes, et légère restructuration de la cale, sur la plage. Après de nombreuses discussions, le projet a été légèrement revu. «Nous avons pris en compte la demande des surfeurs, qui ne voulaient pas de toilettes normales, mais des toilettes sèches.» Le belvédère a également été supprimé. «Un belvédère, on nous a dit que ça ne servait à rien. Très bien, on n’a pas mis de belvédère», ironise Gisèle Vergnon. La commission des sites devrait bientôt se réunir, probablement en juin. Les travaux pourraient être lancés à la fin de l’automne.
 
Immobilier et partenaires