Météo
 
Histoire - Le céréalier devenu navire de guerre
Coulé le 12 août 1944, ce bateau de commerce, réquisitionné par l’armée allemande, représente aujourd’hui une des plus belles épaves au large de l’île de Ré.
Construit par les chantiers F. Schichau de Danzig en 1929 pour le compte de la compagnie Hamburg Amerika Linie, le Sauerland est un cargo céréalier de 141,06 m de long pour 7 087 tonneaux, motorisé par un diesel de 11 cylindres capable d’atteindre la vitesse de 13 nœuds.
Il perd sa vocation initiale avec le début de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, lorsqu’il est réquisitionné par l’armée allemande : en même temps qu’on lui supprime des mâts, on l’équipe de deux canons de 105 mm sur la proue et sur la poupe, ainsi que de deux canons de DCA de 37 mm et trois de 4 x 20 mm. Quant à la coque, elle est camouflée avec la couleur gris-bleu de la Kriegsmarine. Il est également équipé de systèmes de recherche et de destruction de mines.
En août 1944, les alliés mettent en place l’opération Kinétic, qui se traduit le 12 août 1944 par un blocus extrêmement rigoureux dans le golfe de Gascogne. En début d’après- midi, le Sperrbrecher 7 est acculé dans la rade de La Pallice. C’est à ce moment que les Bristol Beaufighters du Costal Command portent leur attaque, mettant le Sauerland dans une situation délicate. L’ancien céréalier, pris sous un déluge d’obus et de roquettes, n’est plus manœuvrant et finit par dériver en panne de machine. Son sort sera définitivement scellé en fin d’après-midi par le destroyer ORP Piorun, appartenant à la Force 28, qui lance une torpille en plein cœur de la coque du Sauerland, l’envoyant par le fond. Il est 16h30. Quatre marins allemands décèderont lors du combat.
 
Immobilier et partenaires