Météo
 
La Flotte - Algues, horodateurs, campeurs : les chiffres clés de l’été !
 Concernant la qualité des eaux de baignade, sur 10 analyses effectuées pendant l’été, neuf sont bonnes et une est «moyenne», ce qui marque selon Léon Gendre, le maire de la commune, «des progrès indiscutables». Alors que La Flotte connaît depuis plusieurs années une «invasion» d’algues vertes, le problème est loin d’être résolu, mais les chiffres présentés lors du conseil municipal du 8 septembre dernier montrent une amélioration : 1 992 tonnes récoltées l’an dernier (dont 900 tonnes d’algues vertes) contre 1 250 tonnes cette année. Du coup, la facture de ramassage, importante pour la commune, passe de 98 000 € à environ 60 000 €. Les recettes des horodateurs sont, quant à elles, en légère baisse (106 687 € en 2015 et 104 928 € en 2016), ce qui s’explique par une mise en service plus tardive du parking de la place de Verdun, mais elles sont largement compensées par le succès des abonnements (40 € par mois) qui ont été multipliés par deux cet été (3 170 € en 2015, 6 940 € en 2016). Au final, les recettes de stationnement s’élèvent à 111 668 € cette saison contre 107 000 € en 2015. Dans la série des chiffres, le nombre de campeurs sur parcelles privées est en constante diminution ces dernières années : sur les 102 parcelles «surveillées» par la commune, 41 ont été occupées cet été contre 51 en 2015. Léon Gendre a averti son conseil municipal qu’un phénomène nouveau de «dissimulation» des plaques d’immatriculation s’était développé cette année, suite à l’arrêté du 3 mars 2015 interdisant le stationnement de véhicules en espaces boisés classés. L’élu Patrick Salez a ainsi livré le chiffre de 227 passages constatés de véhicules pour seulement 11 procès-verbaux dressés (amende de 17 €), soit un total de 216 plaques masquées ou non visibles, donc impossibles à verbaliser. Le maire de La Flotte a annoncé qu’il allait en informer le procureur de la République.
 
Immobilier et partenaires