Météo
 
En bref dans les communes...
Sainte-Marie – DUP sur le marais des Grands Prés
Comme l’a rappelé le maire de la commune, des procédures à l’amiable ont été lancées depuis 2008 pour inciter les propriétaires de parcelles dans le marais des Grands Prés à les céder au Conservatoire du littoral pour 1,07 € le m2. Dès 1984, les communes de Rivedoux et Sainte-Marie, qui se partagent le site, avaient approuvé la création d’une zone de préemption. Depuis, 30 hectares ont été préemptés au total par le Conservatoire, mais le morcellement foncier et la réticence de certains propriétaires empêchent la finalisation du projet. «Comme les simples courriers n’apportent plus de réponses, nous avons décidé de partir en DUP (déclaration d’utilité publique)», confie Gisèle Vergnon. Il s’agit, à terme, de sauvegarder cet espace lacustre assez unique au sud de l’île de Ré et de mettre en valeur ce site «d’intérêt écologique et paysager». Pour finaliser le périmètre, il reste 8 hectares à récupérer du côté de Rivedoux et 11 hectares du côté de Sainte-Marie. En cas d’échec de la procédure à l’amiable, la DUP permettra de réaliser des expropriations.

Saint-Martin – Suppression d’une classe : le maire en colère
Le maire de Saint-Martin a appris en février que la classe de CM2 serait supprimée à la rentrée prochaine. Il était d’autant plus en colère qu’il a pris connaissance de l’information par la presse. «Humainement, c’est inacceptable. J’avais insisté pour dire qu’on aurait 63 nouveaux logements en 2018 et ça ferait des élèves en plus. L’équipe pédagogique éclate, la directrice a du coup décidé de partir. Il restait un an à attendre. On déshabille Saint-Martin, on casse une équipe pédagogique, et en plus je l’apprends par la presse !» L’élu a rappelé que sa majorité avait récemment investi près de 150 000 € dans l’école pour que les élèves étudient dans les meilleures conditions. Il manque sept élèves (73 élèves contre 80 requis) pour maintenir cette classe.

Ars – Avenir des locaux de l’ancienne mairie et de la police municipale
La Semdas (Société d’économie mixte d’Aunis et de Saintonge) a été missionnée pour réaliser l’étude de l’implantation de la bibliothèque dans l’ancienne mairie avec une liaison vers l’école René Brunet. Etudes, appels d’offre, dossiers administratifs et financiers prennent du temps, mais un démarrage des travaux est envisageable au 4e trimestre. Un second dossier sera ensuite étudié, selon le budget de la commune, pour transformer les locaux de l’ancienne police municipale et établir la liaison par ascenseur vers l’ex salle des mariages au premier étage.

 
 
Immobilier et partenaires