Météo
 
40 ¤ par habitant pour financer les digues
Les élus communautaires, lors du conseil du 28 septembre dernier, ont décidé d’instituer une taxe Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) à compter du 1er janvier 2018, sous réserve de l’approbation du transfert de la compétence et d’arrêter le produit de cette taxe à 1 261 720 € pour l’année 2018. En effet, la loi Gemapi, qui concerne notamment l’entretien des digues, s’accompagne de la possibilité pour les collectivités locales d’instaurer une taxe en vue de son financement, à condition que son produit soit plafonné à 40 € par habitant. Sachant que le montant des charges est estimé à 3 255 813 € pour l’année 2018, il était impératif pour les élus rétais de mettre en place cette taxe, qui sera toutefois loin de couvrir l’ensemble des charges (1 261 720 € en appliquant le plafond de 40 € par habitant). Il est précisé que ce produit sera réparti «entre toutes les personnes physiques ou morales assujetties aux taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties, à la taxe d’habitation et à la cotisation foncière des entreprises, proportionnellement aux recettes que chacune de ces taxes a procurées l’année précédente».
 
Immobilier et partenaires