Météo
 
Sainte-Marie – Une plaque commémorative pour les soldats anglais
 Le cortège s’est rendu au monument aux morts, accompagné de la fanfare de Sainte-Marie, afin de célébrer la commémoration du 8 mai 1945. Après les dépôts de gerbes, La Marseillaise et Le Chant des partisans ont été joués. La cérémonie s’est poursuivie par la pose d’une plaque commémorative en mémoire des sept soldats britanniques inhumés dans l’ancien cimetière du village. Bien qu’éloignée des principaux théâtres d’opération, Sainte-Marie est le lieu de repos de cinq soldats britanniques et de deux aviateurs du Commonwealth. La raison ? Les cinq militaires ont péri en mer suite au naufrage du RMS Lancastria le 17 juin 1940 : à peine vingt minutes après l’embarquement de près de 6 000 soldats et 3 000 civils, le bateau sombra en moins d’une demi-heure suite à son bombardement par les troupes allemandes. 
Alors que de nombreux corps dérivèrent le long de la côte Atlantique, cinq d’entre eux furent repêchés puis inhumés à Sainte-Marie. A noter que d’autres corps de soldats britanniques furent retrouvés sur plusieurs plages de l’île de Ré, puis enterrés dans les cimetières des Portes, de Saint-Clément-des-Baleines, d’Ars et de La Couarde. Quant aux deux autres soldats du Commonwealth qui reposent à Sainte-Marie, ils sont décédés lors d’une mission à haut risque : le 16 octobre 1942, à 18h, un avion de type Wellington décolle avec à son bord cinq aviateurs et un pilote, avec pour mission de déminer les côtes occidentales «dans la guerre de l’Atlantique contre les sous-marins allemands». L’appareil ne rentra pas de cette mission et les corps de trois des cinq aviateurs seront identifiés et enterrés sur l’île de Ré. Un au Bois-Plage et deux à Sainte-Marie. Les tombes de tous ces soldats inhumés sur l’île de Ré sont entretenues par la Commonwealth War Graves Commission.
 
Immobilier et partenaires